De nouvelles variétés pour renouveler la caféiculture au Nord-Ouest du Vietnam

Le Cirad vient de présenter le fruit de cinq années de recherche variétale sur le caféier au Vietnam à l’ambassade de France à Hanoï, en présence de l’Ambassadeur, S.E. Nicolas Warnery, et des institutions partenaires vietnamiennes, et des représentants du secteur privé de la filière*. De nouvelles variétés d’Arabica sont désormais disponibles pour renouveler la caféiculture du Nord-Ouest du Vietnam.

Visite d'une exploitation de caféiers dans la province de Son La, Vietnam © P. Marraccini, Cirad - JPEG
« La caféiculture au Vietnam date d’une trentaine d’années. Les variétés ne sont plus adaptées au changement climatique que l’on prévoit dans les prochaines années », alerte Pierre Marraccini, chercheur au Cirad, spécialiste du caféier. D’ici 2025, c’est la moitié des 20 000 ha de caféiers qui doit être renouvelée dans le Nord-Ouest du Vietnam.

Depuis 2017, le Cirad, en coopération avec des instituts de recherche vietnamiens et européens teste de nouvelles variétés (hybrides F1) de caféiers Arabica dans les zones montagneuses des provinces de Son La et Dien Bien (projet H2020 BREEDCAFS). Ces nouvelles variétés, d’abord sélectionnées et popularisées en Amérique Centrale, visent à répondre au défi de l’adaptation au changement climatique et de la montée en qualité du café.

Les variétés testées ont été choisies pour être cultivées en agroforesterie, un mode de production qui consiste à mélanger les cultures et les arbres dans les champs. « Les arbres apportent de l’ombrage au caféier, ce qui reconstitue la façon dont le caféier poussait dans sa zone d’origine, et est bénéfique dans un contexte de changement climatique », explique Pierre Marraccini. L’agroforesterie contribue également à la fertilité des sols, au maintien de la biodiversité, à la séquestration de carbone et à la réduction des intrants chimiques. Pour le producteur, c’est aussi une source de revenu supplémentaire, avec le bois ou les fruits des arbres associés.

« Les hybrides F1, Mundo Maya H16, Centroamericano H1, et Starmaya ont maintenu de hauts rendements sous couvert agroforestier, alors que les rendements du Catimor chutaient dans le même temps », a précisé Clément Rigal, chercheur au Cirad et spécialiste de l’agroforesterie, durant la présentation des résultats le 6 juin à l’Ambassade de France. « Ces nouvelles variétés sont globalement bien adaptées au Nord-Ouest vietnamien et surtout aux zones d’altitude. Elles sont plus vigoureuses que le Catimor et produisent du café de meilleure qualité.  »

Une dégustation de cinq échantillons de grains récoltés sur les parcelles expérimentales mises en place en 2018 à Son La a suivi la présentation de ces résultats. « Ces variétés présentent un potentiel gustatif très intéressant pour contribuer à la montée en qualité du café au Nord-Ouest du Vietnam  » a ajouté Paul Le, vice président de CentralRetail, spécialement venu de Ho Chi Minh Ville pour goûter ces nouvelles variétés.

JPEG - 115.9 ko
Dégustation des nouvelles variétés de café à l’ambassade de France à Hanoï, au Vietnam © Ambassade de France au Vietnam

Pour Dao The Anh, vice-président de la VAAS (Vietnamese Agricultural Academy of Sciences) : « C’est une très bonne opportunité pour nous de remplacer les anciennes variétés de caféiers par les nouveaux hybrides qui sont le fruit des recherches du Cirad ». Associés à une meilleure qualité en tasse, c’est aussi une opportunité pour garantir une plus juste rémunération des producteurs.

L’introduction et le suivi de ces nouvelles variétés ont d’abord été financés par l’Union Européenne à travers le projet BREEDCAFS de 2017 à 2022, puis par l’Union Européenne et l’AFD à travers le projet ASSET depuis 2021.

*Parmi les partenaires vietnamiens présents lors de l’événement  :

NOMAFSI (Northern Mountainous Agriculture and Forestry Science)
AGI (Agricultural Genetics Institute)
VAAS (Vietnamese Agricultural Academy of Sciences)
ECOM/SMS (Ho Chi Minh)
DETECH (Son La)
Phuc Sinh (Son La)

Breedcafs | une success story vietnamienne pour le café de demain

publié le 08/06/2022

Haut de page