AFD en appui aux familles pauvres à HCMV

JPEG Ho Chi Minh-Ville, avec sa forte attractivité migratoire et sa croissance démographique, est confrontée aujourd’hui à de nombreuses difficultés dans les domaines de l’emploi et de l’insertion professionnelle. En effet, des centaines de milliers de nouveaux venus et notamment des jeunes, arrivent chaque année sur le marché du travail, sans qualification professionnelle, et peinent à trouver un emploi décent et pérenne leur permettant d’améliorer leur situation. Pour répondre aux besoins variés de ces populations, un nouveau modèle de « plateforme multiservices » a été développé par PE&D (Planète Enfants & Développement) dès 2010 grâce à un programme triennal cofinancé par l’AFD.

Présentation générale

Ce modèle consiste à appuyer les familles pauvres dans l’amélioration de leur qualité de vie grâce à l’accompagnement social apporté par les spécialistes/consultants des centres sociaux multiservices sur plusieurs plans, notamment l’accès aux services de base, à l’emploi, et le soutien des parcours professionnel pour les jeunes. Durant la phase 2 (2014-2017), le modèle s’est accompagné de la fourniture de solutions complémentaires (formation professionnelle, appui à l’entreprenariat) à travers une collaboration entre PE&D et l’IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement), via l’adaptation des formations professionnelles aux profils des jeunes vulnérables.

Depuis mai 2017, le projet est entré dans une nouvelle phase, pour une durée de trois ans avec un montant total de 1 031 572 € dont 515 786 € financés par l’AFD. Il est dédié à la consolidation des activités mises en place et à la stratégie de sortie de PE&D et IECD via le renforcement des capacités et l’autonomisation des structures locales relais, notamment les autorités locales, les écoles de formation professionnelle publiques, et les réseaux de la société civile.

JPEG

Soutien aux familles vulnérables

L’objectif du programme reste inchangé. Il vise à améliorer durablement les conditions de vie des familles défavorisées, en particulier des enfants et des jeunes. Il consiste, en premier lieu, à faciliter leur accès à des services de base (santé, éducation, psycho-social, administration, économie familiale). De plus, 1000 familles pauvres (souvent migrantes) présentant des difficultés économiques et sociales seront accompagnées individuellement et 500 familles recevront des visites à domicile via les centres sociaux multiservices.

Pour répondre de façon spécifique aux problématiques de violences rencontrées dans les familles accompagnées, des actions et solutions pilotes ciblant la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes seront déployées sur la base d’une étude sur les violences faites aux femmes à Ho Chi Minh-Ville.

JPEG

Soutien à l’insertion professionnelle des jeunes

Les activités d’accompagnement vers la formation professionnelle et l’emploi auprès des jeunes issus des familles vulnérables dans les zones cibles du projet sont développées depuis 2014. Ils sont accompagnés dans leurs parcours de formation professionnelle, d’accès à l’emploi, et de développement ou de création de petites entreprises.

Il est prévu que 300 jeunes en difficulté seront formés et conseillés dans leur projet d’insertion professionnelle et 500 entrepreneurs très vulnérables seront également formés en gestion de base et au montage de projet. Les jeunes formés sont aussi encouragés à participer au club des entrepreneurs et bénéficient des formations spécialisés ou coaching individualisé, et ce, pour promouvoir l’esprit d’entreprenariat.

JPEG

Pour une coordination pérenne entre différents acteurs locaux

Une attention particulière a été portée au renforcement des capacités des acteurs sociaux à travers la gestion conjointe de certaines activités et la formation des professionnels du travail social, et des représentants des autorités locales en visant un transfert progressif et une pérennisation des activités. Cette nouvelle phase devra permettre de consolider la stratégie de transfert de compétences et d’étendre le projet d’abord à l’échelle d’un autre district, puis au travers de l’appropriation du modèle d’accompagnement familial par les services publics municipaux et enfin au niveau national, par une collaboration accrue avec les autorités publiques et une mobilisation renforcée des acteurs locaux.

publié le 13/10/2017

Haut de page