La mission Jeanne d’Arc au Vietnam du 1er au 5 juin 2018 [vi]

Le groupe d’entraînement « Jeanne D’Arc » de la Marine française, constitué d’un bateau d’assaut amphibien et de commande « Dixmude » ainsi que d’un contre-torpilleur « Surcouf », achève son déploiement dans la zone Asie-Pacifique avec une dernière escale à Ho Chi Minh Ville. Pour la troisième année de suite, le groupe d’entraînement « Jeanne D’Arc » a navigué sur les mers sud-asiatiques.

La France a la volonté de renforcer sa relation avec le Vietnam, l’un de ses partenaires majeurs dans la région. La France et le Vietnam commémorent cette année le 45ème anniversaire de l’établissement de leurs relations bilatérales ainsi que le 5ème anniversaire du partenariat stratégique signé entre les deux pays. Les deux pays bénéficient d’une relation de longue date dans le domaine de la défense, contribuant ainsi à la paix et à la stabilité au niveau régional et mondial. La coopération en matière de défense comprend un dialogue régulier (ex : le consortium annuel de la Coopération de Défense Jointe) ainsi qu’une coopération sur les plans militaire et d’armement.

JPEG

Les Marines respectives de ces deux pays ont chacun pris leur part dans cet effort conjoint, étant donné que ces visites sont toujours une excellente opportunité pour faire interagir nos Marines. La France et le Vietnam partagent un intérêt mutuel pour la sécurité maritime et la liberté de naviguer, conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.

JPEG

La France et le Vietnam partagent un partenariat stratégique stable et solide qui repose sur de nombreux accords de coopération et qui est voué à devenir une relation de haut niveau sur tous les aspects. Il y a notamment aujourd’hui un besoin urgent de s’occuper collectivement des problèmes liés à la sécurité environnementale. Dans le but de mettre en place une politique de mesures préventives pour cette sécurité environnementale qui soit pragmatique, efficace et sur la durée, la France souhaite ouvrir en priorité le dialogue avec les parties prenantes engagées dans le développement durable et la sécurité en Asie du Sud-Est, zone perçue comme étant le centre de gravité de toute la zone Indo-Pacifique en ce qui concerne l’économie, l’écologie et la sécurité. Dans cette optique, la France a organisé en 2017 sa première conférence sur les mesures préventives de sécurité environnementale à Ho Chi Minh-ville et poursuivra son plan d’action dans d’autres Etats-membres de l’ASEAN.

JPEG

Alors qu’ils ont quitté les eaux souveraines du Vietnam, les bateaux de la Marine française ont interagi avec la Marine vietnamienne (le 5 juin 2018, sont effectués des manœuvres utilisant le CUES et des exercices de recherche et de secours). Cet événement est aussi une illustration de la convergence des efforts français et anglais dans la région en soutien à l’engagement de l’Union Européenne, avec un détachement d’hélicoptères et d’environ 40 militaires de la Marine Royale du Royaume-Uni intégrés à bord du Bâtiment de Protection et de Commandement (BPC) Dixmude. Cela souligne l’engagement commun des deux pays ainsi que celui d’autres Etats européens dans la promotion de l’Etat de droit maritime et la nécessité d’une approche multilatérale responsable pour préserver l’ordre régional et mondial.

A la suite de leur visite au Vietnam, le Dixmude et le Surcouf feront cap vers l’ouest pour retrouver leur port d’attache français de Toulon.

publié le 07/06/2018

Haut de page