Lettre de l’Ambassadeur aux Français au Vietnam

Madame, Monsieur,

Nous arrivons au terme d’une coupure estivale inédite. La plupart d’entre nous (cela a été le cas des agents de l’ambassade et du consulat général) ne sont pas rentrés en France cet été en raison des difficultés anticipées de retour au Vietnam après leur voyage.

Nous suivons de très près, en lien avec les Chambres de commerce française et européenne, le retour ou l’arrivée des experts et acteurs économiques et de leur famille, amorcé il y a quelques semaines.

JPEG

Je souhaite la bienvenue à ceux d’entre vous qui arrivent au Vietnam. Vous allez découvrir un pays magnifique, à l’histoire et à la culture fascinantes, un pays travailleur et courageux.

Nos enfants ont repris le chemin de l’école. Nous n’avons pas ménagé nos efforts, depuis la mi-juillet, pour faire venir le plus vite possible les nouveaux professeurs.
Ceux du lycée Alexandre Yersin devraient prendre leurs fonctions, si tout va bien, au tout début du mois d’octobre. Ceux du lycée Marguerite Duras sont tous là (sauf un, en provenance d’un pays tiers) pour la rentrée et ceux des trois écoles privées d’Ho Chi Minh Ville sont déjà là ou arriveront avant la fin du mois.

Même si le Vietnam a obtenu des résultats remarquables dans la lutte contre la pandémie, la Covid menace encore.
Nos consignes restent, bien sûr, les mêmes : respecter scrupuleusement les mesures sanitaires prises par les autorités locales, effectuer les gestes barrière, protéger les autres, éviter les risques inutiles…
Le virus a nui à l’économie, fragilisé les entreprises, remis en cause nombre de projets.

Certains d’entre nous se retrouvent dans une situation très difficile, nous le savons.
Comptez sur l’Ambassade et le Consulat général à Hoc Hi Minh Ville pour demeurer à votre écoute et continuer à vous apporter toute l’aide qu’ils pourront, dans les semaines et mois qui viennent.
Restons solidaires dans cette période difficile.

Je vous souhaite une bonne rentrée.

Nicolas Warnery
Ambassadeur de France au Vietnam

publié le 04/09/2020

Haut de page