Message de l’Ambassadeur Bruno Angelet, chef de la délégation de l’Union européenne au Vietnam sur la condamnation de Mme Nguyễn Ngọc Như Quỳnh (Mother Mushroom) [vi]

Message de l’Ambassadeur Bruno Angelet, chef de la délégation de l’Union européenne au Vietnam sur la condamnation de Mme Nguyễn Ngọc Như Quỳnh (Mother Mushroom).

Hanoi, 30/11/2017

Aujourd’hui, la Haute Cour populaire de Da Nang a rejeté la demande d’appel de Mme Nguyễn Ngọc Như Quỳnh concernant sa condamnation à dix années de réclusion, rendue en juin par un tribunal de la Province de Khanh Hoa. Elle a été condamnée après avoir exprimé son opinion de manière pacifique au sujet de problèmes sociaux et environnementaux de son pays. Une telle sanction entre directement en contradiction avec la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et la Convention Internationale sur les Droits Civils et Politiques dont le Vietnam est membre et qui consacrent les libertés d’opinion et d’expression en tant que droits fondamentaux pour tous les êtres humains, indispensables pour la dignité humaine et l’épanouissement personnel, conformément à l’article 25 de la Constitution vietnamienne.

Le fait que les autorités de la province centrale de Phu Yen aient destitué de sa licence d’avocat Vo An Don, l’un des avocats choisis par la famille de Quynh pour assurer sa défense lors du procès, et le fait que ses autres avocats n’aient été autorisés à la rencontrer qu’à très peu de reprises pour préparer sa défense, remet en question le respect du droit à une procédure régulière dû à tout Vietnamien en vertu de la loi. La famille de Mme Nguyễn Ngọc Như Quỳnh aurait dû avoir la possibilité de témoigner lors de l’audience, ce qui lui a été refusé.

La décision des autorités vietnamiennes de ne pas autoriser des représentants de l’Union européennes et des ambassades des Etats membres de l’UE à assister au procès remet en question la transparence de la procédure. L’Union européenne appelle à la libération immédiate et inconditionnelle de Mme Nguyễn Ngọc Như Quỳnh.

L’Union européenne continuera de suivre avec attention la situation des Droits de l’Homme au Vietnam et de travailler de concert avec les autorités locales afin d’améliorer la situation des Droits de l’Homme dans le pays. Une délégation de l’Union Européenne est à Hanoï dans le cadre du dialogue annuel bilatéral UE-Vietnam sur les Droits de l’Homme qui aura lieu demain et au cours duquel ce sujet sera abordé parmi d’autres.

****************************************

Message by Ambassador Bruno Angelet, Head of the Delegation of the European Union to Vietnam on the conviction of Ms. Nguyễn Ngọc Như Quỳnh (Mother Mushroom)

30/11/2017

Today the Da Nang Upper Court rejected the appeal of Ms. Nguyễn Ngọc Như Quỳnh against the sentence to 10 years in prison, imposed in June by a tribunal in Khanh Hoa Province. This conviction comes after she had peacefully expressed her opinion on environmental and social issues. This sentence directly contradicts the Universal Declaration of Human Rights and the International Covenant on Civil and Political Rights to which Vietnam is a party, in which the freedoms of opinion and expression are enshrined as fundamental rights of every human being, indispensable for individual dignity and fulfilment, as well as Article 25 of the Vietnamese Constitution.

The fact that authorities in the central coastal province of Phu Yen revoked a lawyer practice license of Vo An Don, one of lawyers hired by Quynh’s family to defend for her at the hearing, and that her other lawyers were only allowed to meet her a few times to prepare for her defence calls into question the due process to which every Vietnamese is entitled under the law. The family of Ms. Nguyễn Ngọc Như Quỳnh should have been allowed to witness the trial inside the courtroom but was not.

The decision by the Vietnamese authorities not to allow representatives of the EU Delegation and those of the EU Member States’ embassies to observe the trial raises questions as to the transparency of the process. The European Union expects Ms Nguyễn Ngọc Như Quỳnh to be immediately and unconditionally released.

The European Union will continue to monitor the Human Rights Situation in Vietnam, and work with the authorities towards the improvement of the human rights situation in the country. A delegation of the European Union is in Hanoi for the annual EU-Vietnam Human Rights Dialogue, which takes place tomorrow, and will raise this case among others.

publié le 01/12/2017

Haut de page