Relations économiques franco-vietnamiennes [vi]

Les relations économiques et commerciales franco-vietnamiennes s’inscrivent dans le cadre du partenariat stratégique bilatéral conclu en septembre 2013. Depuis, les deux pays se sont entendus sur le caractère essentiel du renforcement de leur relation économique, notamment à la faveur de la visite du Président de la République française en septembre 2016.

Ces relations denses et dynamiques peuvent encore progresser. Consciente du chemin parcouru par le Vietnam depuis la réforme de son économie et la mise en place de la politique du « Doi Moi » (politique du renouveau) en 1986, la France souhaite être un partenaire de premier plan du Vietnam. Elle est prête à l’accompagner durablement face aux défis que lui imposent sa croissance et son développement rapides.

Commerce bilatéral et investissements :
Le commerce bilatéral franco-vietnamien continue de s’approfondir en 2016 (6 Mds EUR, +9,2 %) après la progression significative observée en 2015 (+43,3 %). Les exportations françaises vers le Vietnam ont significativement augmenté ces dernières années (doublement en 5 ans) et atteignent aujourd’hui 1,5 Mds EUR. Les ventes aéronautiques françaises représentent la moitié de l’export de la France vers le Vietnam, les deux autres principaux postes d’exportation de la France vers le pays étant la pharmacie et l’agri-agroalimentaire. Les importations de la France en provenance du Vietnam se sont par ailleurs élevées à 4,5 Mds EUR en 2016 (en hausse de 11% par rapport à l’année précédente).
La France a été en 2016 le 2e investisseur européen au Vietnam, derrière le Royaume-Uni : son stock d’engagements d’investissements directs atteint 3,4 milliard USD.

Présence économique :
Le Vietnam compte environ 300 entreprises françaises implantées sur son territoire, particulièrement actives dans les secteurs des infrastructures, environnement, industrie, distribution, tourisme et santé.

APD :
La France est aujourd’hui le 3è bailleur bilatéral du Vietnam (derrière le Japon et la Corée) en termes d’aide publique au développement, particulièrement impliquée sur les thématiques de développement durable (transports, énergie, climat, environnement).

publié le 10/07/2017

Haut de page