Une nouvelle facilité pour améliorer la résilience et la gestion des ressources naturelles au Vietnam [vi]

Le 11 mai dernier, Giorgio Aliberti, ambassadeur de l’Union européenne au Vietnam et Fabrice Richy, directeur de l’AFD au Vietnam, ont signé un accord visant à accroître la résilience au changement climatique et aux risques naturels au Vietnam tout en essayant de réduire l’impact de la pandémie de Covid-19, grâce à une nouvelle facilité : WARM. 

Le Vietnam est l’un des pays du monde les plus sévèrement affectés par les changements climatiques et les catastrophes naturelles : les intempéries liées à ces dérèglements ont causé en moyenne 500 décès par an au cours des 30 dernières années et les dégâts économiques liés représentent 1,5 % du PIB du pays. La hausse des températures et du niveau des mers et l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des évènements climatiques extrêmes combinés à une croissance démographique et à une urbanisation intenses entraînent un accroissement des risques d’érosion côtière, d’inondation urbaine et de sécheresse sur les territoires.

JPEG
Améliorer la gestion des ressources naturelles

Alors pour améliorer la résilience des zones à risque– notamment sur les côtes vietnamiennes et dans le delta du Mékong – la facilité WARM (Water and Natural Resources Management) a été créée. Son objectif est de soutenir la préparation et la mise en œuvre de projets d’investissement en infrastructures plus stratégiques, dans les domaines de la gestion de l’eau et des ressources naturelles. L’expérience acquise dans le cadre de ces projets contribuera au dialogue stratégique sur le climat, l’environnement et la gestion des ressources naturelles avec le gouvernement.

La facilité est financée par une subvention de 20 millions d’euros de l’Union européenne déléguée à l’AFD, qui la mobilisera en coordination avec les autorités centrales et locales vietnamiennes. Les projets soutenus seront cofinancés par des prêts de l’AFD et des ressources propres du Vietnam sur la période 2021-2029, pour un montant total estimé à 200 millions d’euros.

« La Facilité WARM répond directement au besoin des partenaires vietnamiens, notamment des provinces bénéficiaires, en accélérant l’évaluation et la mise en œuvre de projets d’investissement stratégiques pour la trajectoire de développement résilient des territoires, via le financement d’études préparatoires et d’assistance technique. Ces projets sont au cœur de la coopération française au Vietnam, qui s’articule autour des priorités suivantes : l’adaptation des villes et des territoires au changement climatique et aux aléas naturels ; la gestion améliorée et intégrée des ressources en eau et la gestion intégrée des zones côtières. C’est une réelle valeur ajoutée pour l’ensemble des parties. » s’est réjoui Fabrice Richy, directeur de l’AFD au Vietnam.

Réactivité, visibilité : l’intérêt d’une approche programme

Le financement de facilités déléguées par l’Union européenne et mises en œuvre par l’AFD est assez nouveau : c’est la première fois que l’AFD reçoit des fonds délégués pour ce type d’approche au Vietnam.

« L’approche programme permet à la fois une plus grande réactivité, en raccourcissant les délais d’instruction pour chaque projet, mais aussi une meilleure visibilité sur la programmation conjointe établie entre le gouvernement vietnamien et les partenaires techniques et financiers européens (AFD/UE). Elle met en lumière toute la valeur ajoutée de l’offre européenne, pour des projets de plus grande qualité et dans des délais resserrés. », complète Fabrice Richy.

publié le 13/05/2020

Haut de page